Le tram T12 en bref

Une réponse adaptée aux besoins du territoire

  • Une amélioration de la desserte locale pour les 12 communes de l’Essonne desservies : Massy, Palaiseau, Champlan, Longjumeau, Chilly-Mazarin, Épinay-sur-Orge, Savigny-sur-Orge, Morsang-sur-Orge, Viry-Chatillon, Grigny, Ris-Orangis et Évry-Courcouronnes.
  • Un meilleur accès aux pôles d’emplois actuels et futurs et aux nombreux projets de développement du territoire (logements, pôles d’activités ou de loisirs…).
Le futur pôle multimodal d'Epinay-sur-Orge

Un tramway pas comme les autres

Le tram T12 sera capable de circuler à la fois sur des voies du réseau ferré national entre Massy et Épinay-sur-Orge et des voies de tramway en zone urbaine entre Épinay-sur Orge et Évry-Courcouronnes. C’est ce qu’on appelle un “tram-train”. À sa mise en service, il remplacera le RER C entre les gares de Massy et Petit Vaux.

SNCF_AgTT_Massy19Jan19-88

Le tracé

Un tramway facilement accessible

Un-tramway-accessible--Evry-800x600

Des aménagements pour les vélos et les piétons plus confortables

Le long du tracé, entre Épinay-sur-Orge et Évry-Courcouronnes, des voies douces seront créées : cyclistes et piétons pourront effectuer leurs déplacements en toute sécurité. À chaque station, des équipements pour l’accueil des vélos seront mis en place. À Massy, Épinay-sur-Orge, Morsang-sur-Orge, Viry-Chatillon (station Amédée Gordini) et Évry-Courcouronnes, l’aménagement sera complété par des consignes vélos sécurisées appelées Véligo.

Ainsi chacun pourra poursuivre son trajet en tram, à pied ou à vélo dans de bonnes conditions.

Pour en savoir plus sur le Véligo  

Un mode de transport 100 % accessible

Les quais des stations et les rames du tram T12 seront à la même hauteur ce qui rendra le tram accessible à tous. Les stations situées entre Massy – Palaiseau et Petit Vaux ainsi que la station aérienne du Parc du Château à Morsang-sur-Orge seront équipées d’ascenseurs pour faciliter l’accès aux quais.

Quant aux autres stations, elles seront situées au niveau de la rue, pour faciliter les entrées et les sorties. Des annonces visuelles et sonores permettront d’informer tous les usagers.

Un cadre de vie embelli

ifm0576-delouvrier5-5b-maq1 ifm0576-delouvrier5-5b-maq1

Les aménagements paysagers

Les aménagements paysagers réalisés autour du projet du tram T12 visent à créer une trame verte tout le long de la partie urbaine du tracé. La plateforme du tram T12 sera majoritairement végétalisée par la plantation de sedum ou par engazonnement. Le sedum, demandant peu d’entretien, sera utilisé sur les zones inaccessibles aux piétons tandis que le gazon sera utilisé sur le reste de la plateforme.

Les aménagements urbains

Les travaux du tram T12 permettront également la réorganisation de certains carrefours, l’installation de mobiliers urbains modernes et la pose de nouveaux revêtements des chaussées. Par exemple, le rond-point du Traité de Rome à Évry-Courcouronnes sera transformé en carrefour à feux pour permettre une circulation plus apaisée.

Un mode de transport silencieux et peu polluant

Le tram T12 est un mode de transport peu bruyant, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il n’émettra aucune émission de gaz à effet de serre, ni de particules.

La démarche environnementale

Le tram T12 s’intègre au sein d’un territoire avec des enjeux naturels, en particulier dans le cadre de la traversée du parc du Séminaire à Morsang-sur-Orge. Le projet a été conçu de manière à respecter au mieux l’environnement qu’il traverse, tout en offrant un moyen de transport efficace. Conformément à la loi relative à la protection de la nature, les porteurs du projet se sont engagés à :

ÉVITER LES IMPACTS : Le tracé, tout en desservant au mieux le territoire, préserve autant que possible la flore, la faune, ainsi que les habitats naturels protégés. Le tram T12 s’insère par exemple en majorité le long de délaissés de l’autoroute A6.

RÉDUIRE LES IMPACTS : Des mesures environnementales permettent de limiter les impacts du projet sur les habitats naturels. Par exemple, les coupes d’arbres sont réalisées en automne et en hiver, en dehors de la période de reproduction des oiseaux. De plus, l’ensemble des travaux est suivi par un écologue dont le métier est d’identifier, de prévoir et d’analyser l’impact des activités humaines sur l’environnement.

T12_Savigny1_20180625

COMPENSER LES IMPACTS : Lorsque les impacts sont inévitables, des actions de restauration et de valorisation sont menées dans le cadre de la démarche de compensation du projet. On peut identifier différents types de mesures compensatoires :

  • Des mesures le long du tracé visant à rétablir la qualité paysagère et environnementale des territoires traversés. Des habitats favorables aux espèces protégées (bergeronnette des ruisseaux et martin-pêcheur) sont ainsi recréés tout le long du tracé. Dans le parc du Séminaire, le projet paysager (plantations d’arbres, choix des matériaux…) est élaboré en concertation avec la Commission Départementale de la Nature, des Paysages et Sites et le Syndicat de l’Orge (anciennement Syndicat mixte de la vallée de l’Orge aval).
  • Des mesures compensant l’impact sur les espèces protégées, mises en oeuvre sur le site de la base de loisirs du Port-aux-Cerises à Draveil. Il s’agit de créer de meilleures conditions d’habitat et de reproduction pour les espèces animales. Deux nichoirs seront ainsi installés pour deux espèces d’oiseaux, bergeronnette des ruisseaux et martin-pêcheur, ainsi qu’un site de nidification pour l’installation des grèbes huppés. Ces mesures ont reçu un avis favorable du Conseil National pour la Protection de la Nature.

Les stations et le matériel roulant

Les nouvelles stations du tram T12

Les stations du tram T12 deviendront des éléments de repère pour les habitants.  Elles permettront aux usagers d’attendre dans des conditions de confort optimales :

  • des places assises et la présence d’abris vitrés pour se protéger du froid, de la pluie, du vent ou du soleil ;
  • un éclairage constant, agréable et rassurant sur l’ensemble des quais. Le choix se portera sur un éclairage à faible consommation. Un détecteur de présence sera installé pour moduler la luminosité ;
  • un système de vidéoprotection et de bornes d’appels d’urgence ;
  • des services aux voyageurs tels que des écrans d’information en temps réel, la vente de tickets, l’affichage du plan de la ligne.

Les gares existantes du RER C seront réaménagées en stations de tramway. La voie ferrée sera surélevée pour que le marchepied et le quai soient à la même hauteur, permettant ainsi de garantir l’accessibilité pour tous les voyageurs. Pour accueillir le nouveau matériel roulant plus court, la longueur des quais sera réduite.

Un tramway moderne et confortable

Le tram T12 est un mode de transport confortable, 100% accessible, moderne et circulant aussi bien sur le réseau ferré que sur les voies urbaines. Ce matériel possède à la fois les caractéristiques d’un tramway (gabarit, accélération, freinage), et celles d’un train (vitesse maximale, équipements de sécurité embarqués).

Le futur tram T12 est le DUALIS fabriqué par Alstom. Il pourra transporter 251 voyageurs, et offrira 92 places assises. Il circulera en unités doubles (deux rames assemblées, donc plus de 500 voyageurs). Au total, le véhicule mesurera 84 mètres de long et 2,65 mètres de large.

Les 23 rames du tram T12 sont conçues et assemblées en France sur le site d’Alstom de Valenciennes – Petite-Forêt. Elles sont financées à 100 % par Île-de-France Mobilités pour un montant de 145 millions d’euros.

L’atelier-garage

Le futur atelier-garage à Massy-Palaiseau

Les fonctions de ce site

Il sera construit sur une ancienne parcelle militaire, située sur les communes de Massy et de Palaiseau, à proximité du terminus nord. Ce bâtiment est nécessaire pour toutes les opérations de maintenance et de nettoyage. C’est également le lieu de garage des 23 rames du tram T12.
En plus de sa fonction d’entretien, l’atelier-garage accueillera aussi le poste de commandement, véritable tour de contrôle de la ligne, permettant d’assurer sa supervision et son pilotage. Il fonctionnera 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour assurer la gestion et la régulation du trafic, l’aide aux conducteurs, la sécurisation et l’information aux voyageurs, mais aussi la gestion des incidents.

Un bâtiment respectueux de l’environnement

L’atelier-garage a fait l’objet d’une écoconception volontariste. En plus d’être un bâtiment HQE© (Haute Qualité Environnementale), les aménagements paysagers qui seront réalisés, permettront d’intégrer le site à son environnement et limiteront son impact visuel vis-à-vis des riverains. Sa structure en bois permettra, après quelques années d’utilisation, de faire des économies sur la consommation électrique et le chauffage. L’atelier et le local de gardiennage seront dotés d’une toiture végétalisée pour améliorer l’isolation des bâtiments et la récupération des eaux de pluie. Cela favorisera également la dissémination d’espèces végétales, au-delà de la zone réservée, et le développement de la biodiversité autour du site.

Le calendrier

22 août 2013

Déclaration d’utilité publique

2017-2018

Travaux préparatoires et déplacement des réseaux

2018-2021

Travaux du tramway

À partir de 2022

Essais et marche à blanc

22 août 2013
2017-2018
2018-2021
À partir de 2022

Le financement

Pour découvrir nos dernières vidéos, merci d'accepter .

Les acteurs

Les financeurs
ifm0506-prefet-idf-rvb

Au travers du Contrat de Plan État-Région 2015-2020 (CPER) mobilisant 7,6 milliards d’euros, l’État contribue à la modernisation et au développement des lignes de transports en Île-de-France pour répondre aux enjeux de déplacements et aux attentes des Franciliens. Dans ce cadre, l’État et la Région définissent leur part respective d’investissement pour la réalisation du tram T12.

Nouveau logo RIF_2019

Pour répondre à la demande de tous les usagers, la Région investit massivement afin de moderniser et d’agrandir le réseau de transports en commun.

Conjointement avec Île-de-France Mobilités, la Région a engagé la révolution des transports depuis 2016 pour améliorer en profondeur les conditions de transport des Franciliens. La création de nouvelles lignes de tramways faisant partie de ce grand programme, la Région y consacre ainsi d’importants moyens financiers. La Région a notamment débloqué le projet de tram T12 en y investissant 249,8 millions d'euros depuis 2016.

ifm0506-essone-rvb

Afin de répondre au mieux aux besoins essentiels de développement du territoire, le Département de l’Essonne consacre 450 millions d’euros aux projets de mobilité pour la période 2017-2021. Cet investissement concourt, notamment, au développement d’un réseau structurant de transports en commun visant à renforcer le maillage territorial, pour favoriser les échanges avec les grands pôles économiques et faciliter l’accès des Essonniens au réseau régional (RER, Grand Paris Express). Il permet en outre de faire de la route un levier majeur pour améliorer les déplacements et contribue à développer l’usage des modes alternatifs.

Les maîtres d’ouvrage
ifm0506-sncf-rvb

SNCF est maître d’ouvrage des travaux sur la partie ferrée, entre les gares de Massy - Palaiseau et Petit Vaux.

SNCF est maître d’ouvrage d’une partie des aménagements des gares existantes du RER C, des systèmes d’exploitation et de la réalisation de l’atelier-garage sur les communes de Massy et Palaiseau. SNCF Réseau est maître d’ouvrage de l’adaptation des infrastructures ferrées existantes entre Massy et Épinay-sur-Orge (y compris l’adaptation des gares) et de la réalisation des nouvelles stations « Massy - Europe » et « Champlan ». Par ailleurs, SNCF Réseau finance 4 % du projet.

ifm0506-idfm-rvb

En tant qu’autorité organisatrice des transports en Île-de-France, Île-de-France Mobilités imagine, organise et finance des solutions innovantes pour répondre à toutes les mobilités. À l’écoute des Franciliens, elle travaille chaque jour pour améliorer leurs déplacements quotidiens. Pour cela, elle s’est engagée dans un ambitieux programme de modernisation des transports avec des budgets sans précédent (nouveaux trains et bus, renfort des lignes de bus...). Île-de-France Mobilités investit en permanence pour améliorer l’accessibilité dans les gares, ce qui contribue à améliorer le confort de déplacement de l’ensemble des Franciliens. Davantage de moyens sont également déployés pour améliorer la sécurité des voyageurs (renforcement de la présence humaine sur le terrain, développement de la vidéoprotection…). Île-de-France Mobilités pense également la mobilité au sens large en offrant aux Franciliens de nouvelles solutions de mobilités pour leurs déplacements : Parcs Relais, places de stationnement pour les vélos avec les espaces Véligo à proximité des gares, développement des espaces de micro-working dans les gares… Île-de-France Mobilités imagine ainsi en permanence de nouveaux services pour rendre vos déplacements plus simples et plus fluides, avec un réseau de transport qui grandit chaque jour.

Île-de-France Mobilités finance à 100 % le matériel roulant et le fonctionnement du tram T12.

Personnaliser les cookies

Nous avons recours à l'utilisation de traceurs statistiques afin de suivre et d’améliorer la qualité du site. Conformément à la règlementation en vigueur, ces données récoltées sont anonymisées. Vous pouvez accepter l'utilisation de ces traceurs en cochant les cases correspondantes ou les bloquer en les décochant.